Campagne d’emailing : 12 conseils pour optimiser votre stratégie

Vous voulez réussir votre campagne d’emailing et obtenir des résultats rapidement ? Vous allez devoir gérer de nombreux paramètres dans votre stratégie pour guider vos leads dans l’entonnoir de conversion et faciliter le passage à l’action de vos destinataires. Dans cet article, découvrez douze recommandations pour optimiser vos campagnes d’emailing et améliorer leurs performances.

1 Vérifiez la conformité RGPD de votre campagne d’emailing

Notre premier conseil concerne la conformité RGPD de votre campagne d’emailing. Envoyer des emails sans avoir obtenu l’accord préalable de vos interlocuteurs est une grosse prise de risque. De plus, c’est une une erreur qui n’est pas sans conséquences sur vos indicateurs de performance (mauvais taux d’ouverture, emails identifiés comme spam, etc).

Pour éviter celà, il est indispensable d’opter pour une démarche opt-in. Celle-ci consiste à solliciter l’autorisation préalable de l’internaute (par exemple, sous la forme d’une case de consentement à cocher dans votre formulaire). L’acceptation doit être « libre, spécifique, éclairé et univoque », selon le Règlement Générale sur la Protection des Données.

Vous pouvez aussi régulièrement trier votre base de données et identifier les clients ou les prospects dont les données sont incomplètes ou qui n’ouvrent jamais leurs mails. A l’occasion, vous pouvez leur proposer de se désabonner de la liste si elles ne sont plus intéressées. De cette manière, vous bénéficierez d’une meilleure gestion de vos leads qualifiés et clients ainsi que des données personnelles contenues dans votre base de données.

2 Segmentez votre base de données

La segmentation de votre base de données possède de nombreux avantages. Tout d’abord, elle permet de personnaliser votre campagne d’emailing. Concrètement, vous pouvez utilisez des formulaires d’inscription multi listes ou bien si votre nombre d’abonnés est faible, classer les données manuellement. Le but par la suite est de proposer à vos contacts des produits ou des contenus ciblés, adaptés à leur profil. 

Parmi les critères de segmentation, vous pouvez retenir :

  • L’âge
  • La catégorie socio-professionnelle
  • Le lieu de provenance géographique
  • La situation maritale
  • Les centres d’intérêts
  • Le degré de maturité sur une échelle de lead scoring

Gardez à l’esprit qu’il est plus facile de s’adresser à une personne que l’on connait qu’à un inconnu. 

Plusieurs logiciels d’emailing tels que MailChimp ou Mailerlite permettent de créer plusieurs listes différentes.

3 Rédigez un objet d’email accrocheur

Notre troisième conseil concerne l’objet de vos emails. Qui n’a pas reçu des emails impersonnels, à l’objet ennuyeux, que l’on met directement à la corbeille sans même prendre la peine d’ouvrir ? 

En emailing comme dans la vraie vie, c’est souvent la première impression qui compte !

Pour optimiser les taux d’ouverture de vos emails, misez sur un objet percutant, qui éveille la curiosité. 

Votre objet doit susciter une émotion ou un sentiment d’urgence auprès de vos destinataires. Vous pouvez également mettre en avant une promotion qui tient compte des produits, des centres d’intérêts ou des marques préférées de votre cibles. Plus la réduction est intéressante et plus votre objet sera accrocheur !

Evitez comme la peste les mots qui envoient les emails en spam, tels que :

  • Carte bancaire, Paypal, Visa…
  • Cadeau, gros lot, spécialement pour vous
  • Urgent, absolument, opportunité
  • Célibataire, casino, argent
  • Gratuit, perdre du poids…

Vous pouvez consulter la liste des spam words sur le site MailJet.

4 Personnalisez les messages de votre campagne d’emailing

La personnalisation dans le domaine de l’email marketing consiste à exploiter les données et les informations dont vous disposez au sujet de vos abonnés afin de créer des campagnes d’emailing ciblées. 

Il peut s’agir d’informations telles que le prénom, l’âge, le dernier produit acheté, le lieu de résidence, la date d’anniversaire… 

Plus le ciblage est fin, et plus la possibilité de personnalisation est importante.

En fournissant à vos clients et prospects des conseils personnalisés et utiles, vous êtes plus à même de toucher votre audience et d’augmenter vos taux de conversion. 

5 Utilisez l’émotion pour vous connecter avec votre cible

Partez du point de douleur de vos clients potentiels. Quel est leur besoin ? Quelles sont leurs contraintes ? Comment pouvez-vous répondre à leur problématique ?

Chaque problématique renvoie à une émotion spécifique. Par exemple, si vous êtes conseiller patrimonial, vos clients veulent peut être préparer leur retraite, financer les études de leurs enfants ou bien réduire leur pression fiscale. Ils veulent avoir l’ esprit tranquille en sachant qu’ils obtiendront le meilleur investissement. Comment les rassurer, en toute transparence ?

6 Envoyez vos emails au bon moment

Envoyer des emails trop souvent, à n’importe quel moment ou de façon irrégulière est une méthode à proscrire. Il est donc important de trouver à quel moment vous allez envoyer vos emails, en fonction des habitudes de votre cible. 

De même, veillez à ce que vos destinataires ne soient pas bombardés d’emails ou au contraire un peu trop négligés. 

Il n’est pas toujours facile cependant de trouver le bon rythme. Vous pouvez inviter vos abonnés à choisir la fréquence d’envoi des emails au moment de leur inscription. Une simple question qui pourrait être un élément-clé dans la réussite de votre campagne d’emails ! 

7 Privilégier le nom de domaine de l’entreprise 

Afin de gagner la confiance de vos abonnés et améliorer vos taux de délivrabilité et d’ouverture, choisissez une adresse avec le nom de domaine de votre entreprise. Vos emails ont plus de chances d’arriver dans la boite de réception de vos destinataires qu’avec une adresse @gmail.com ou @yahoo.fr. Vos destinataires vous identifient plus rapidement et votre campagne d’emailing affiche de meilleurs résultats.

8 Intégrez un call-to-action bien visible

Afin d’augmenter le taux de transformation de vos campagnes, il est indispensable d’insérez un call-to-action efficace qui va inciter vos abonnés à passer à l’action. 

Ce call-to-action doit à la fois être percutant, bien visible et inspirer confiance à votre destinataire. Pour y parvenir, soignez votre proposition de valeur pour amener l’internaute cliquer sur le lien. 

Pour augmenter votre visibilité, vous pouvez opter pour un bouton d’une couleur qui se détache bien du fond, mais ce n’est pas obligatoire. Les coloris tels que le rouge, le noir (gras) ou le bleu sont ceux qui convertissent le mieux. 

N’hésitez pas à réaliser plusieurs essais en intégrant votre CTA à différents endroits de votre email. 

D’une manière générale, on place le CTA prioritaire au centre de l’email ou juste en dessus de la ligne de flottaison.

Quelques exemples de CTA :

  • J’en profite
  • Commander ce produit
  • Lire l’article
  • S’inscrire à l’événement
  • Rejoindre la communauté

9 Utilisez l’ A/B testing pour identifier l’e-mail parfait

L’A/B testing en email marketing est une méthode qui consiste à tester deux variantes d’un email ( la version originale A et sa variante B) pour identifier celui qui obtient les meilleures performances. L’email le plus performant est retenu dans la campagne d’emailing. 

Avant de se lancer dans la mise en place du test, vous allez commencer par identifier les variables les plus pertinentes dans votre campagne marketing. Cela peut être les lignes d’objet, le corps du texte (texte brut ou texte dynamique par exemple), le design et mise en page, la couleur des boutons CTA ou leur emplacement, les images, etc. 

Pour clairement identifier ce qui fonctionne, ne changez qu’une seule chose à la fois.

Fixez ensuite la durée de votre test. Si vos emails envoyés ne génèrent presque plus d’ouvertures ou de clics après une période de 24h par exemple, cela signifie que la durée idéale de votre test est de 24h. 

Une fois que votre test terminé, vous allez pouvoir mesurer les données de vos variantes et analyser les résultats.  

10 Soignez le design de votre campagne d’emailing

Il existe quelques règles à respecter pour réaliser votre design d’email. Tout d’abord, restez simple. Le design d’un email et celui d’un site web ne répondent pas aux mêmes critères !

Généralement, on distingue deux formats d’email :

  • Le texte brut
  • Le format dynamique (HTML)

Minimaliste, sans fioritures, le texte brut peut être lu par tous les clients de messagerie et sur n’importe quelle plateforme. 

Le format dynamique contient du code. Il permet par exemple d’intégrer des boutons de couleur ou des images dans le texte.

Le format dynamique offre des possibilités plus intéressantes grâce à l’ajout de visuels et de call-to-action plus percutants. Les visuels ont un impact sur les émotions et donc sur la réussite d’une campagne d’emailing. Notons qu’il est tout à fait possible de réaliser un design sobre en HTML !

11 Analyser les performances de chaque campagne réalisée

Votre campagne d’emails est terminée, et vous voilà arrivé à l’étape la plus importante du processus ! L’analyse des performances, qui va vous permettre d’adapter votre stratégie en fonction des résultats.

En général, dans le cadre d’une campagne d’emailing, on retient 4 indicateurs de performance à analyser en priorité. 

Le taux de délivrabilité d’une campagne d’emailing

Il s’agit du pourcentage de contacts qui ont bien reçu votre email. Vérifiez toujours que votre taux de délivrabilité dépasse les 90%. En dessous, il se peut que vous rencontriez certains problèmes techniques. 

Le problème le plus courant peut être que vous êtes blacklisté par certains fournisseurs d’accès. Votre domaine ou votre adresse d’expédition est dans la liste noire de votre FAI et vos destinataires ne reçoivent plus vos emails.

Pour y remédier, vous pouvez utiliser un logiciel de nettoyage de base de données comme DataValidation par exemple, ou contactez directement votre fournisseur d’accès pour régler le problème.  

Le taux d’ouverture

Le taux d’ouverture correspond au pourcentage de personnes ayant ouvert leur email. On se base généralement sur le taux d’ouverture unique : il s’agit du pourcentage de destinataires ayant ouvert leur email une fois. La valeur de référence pour une campagne d’emailing réussie est de 15 à 25%. Au delà de 25%, on parle de très bonnes performances.

Le taux de clic

Le taux de clic est un pourcentage qui correspond au nombre d’emails dans lesquels un contact a cliqué sur un lien en rapport au nombre d’emails total.

Par exemple, si vous envoyez un email à 100 contacts et que 10 d’entre eux cliquent sur le CTA ou un autre lien contenu dans votre email, votre taux de clic est de 10%.

Grâce à cet indicateur clé, vous pouvez analyser :

  • Les performances de votre CTA (couleur, texte, place)
  • La qualité de votre contenu
  • L’efficacité de votre design

Le taux de désabonnement

Le taux de désabonnement correspond au pourcentage de personnes se désabonnant de votre liste sur une campagne donnée. En général, un taux supérieur à 0,5% indique des problèmes sur votre campagne. Votre cible juge t-elle vos messages pertinents ? Envoyez-vous des emails à la bonne fréquence et au bon rythme ? 

D’une manière générale, visez toujours un taux inférieur à 0,5% (et idéalement 0,2%).

Cet article est à présent terminé, nous espérons que ces conseils vous aiderons à optimiser votre campagne d’emailing pour obtenir du clic, plus de leads qualifiés et plus de clients !